Covid-19 : la vaccination en cabinet par son médecin traitant "va être possible", affirme la Haute autorité de santé

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Avatar du membre

Auteur du sujet
Pboulanger
Administrateur
Administrateur
Messages : 7533
Enregistré le : 02 févr. 2010 18:41
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
Âge : 64
    Windows 10 Firefox
Genre :
Zodiaque :
Âge : 64

Covid-19 : la vaccination en cabinet par son médecin traitant "va être possible", affirme la Haute autorité de santé

Message par Pboulanger »

Bonjour à tous,

Lu sur https://www.francetvinfo.fr/sante/malad ... 54283.html
Covid-19 : la vaccination en cabinet par son médecin traitant "va être possible", affirme la Haute autorité de santé 

La vaccination en cabinet n'était pas possible avec des vaccins qui devaient être conservés "à moins de 80" degrés, a expliqué Dominique le Guludec, la présidente de la Haute autorité de Santé.
 






franceinfo Radio France
Mis à jour le 12/01/2021 | 10:24
publié le
12/01/2021 | 10:10
  
La vaccination contre le Covid-19 en cabinet par son médecin traitant "va être possible" une fois que des vaccins, qui ne nécessitent pas une conservation à -80°, seront sur le marché, a affirmé
Dominique Le Guludec, présidente de la Haute autorité de santé, mardi 12 janvier sur franceinfo. "En cabinet, avec des vaccins à moins 80 [degrés], ce n'était juste pas possible", a-t-elle expliqué. "Avec d'autres vaccins, dont les conditions techniques sont différentes, cela va être possible."
  
 
Et ces autres vaccins arrivent, "plus tôt que prévu", a-t-elle indiqué. "On a la chance que tout se soit accéléré. Le premier vaccin est arrivé plus tôt que prévu. On devait l'avoir en janvier, on l'a eu en décembre. Moderna, on devait l'avoir mi-janvier avec des livraison fin janvier, on en a dès cette semaine", détaille la professeure Dominique le Guludec. "Le troisième et le quatrième vont arriver nettement plus tôt que prévu, fin janvier avec AstraZeneca. Le suivant, Janssen, devrait arriver fin février, début mars", a-t-elle poursuivi.
 
"On fait tellement à flux tendu au fil de l'eau qu'évidemment il y a un peu d'incertitudes parce qu'il faut que que l'on ait les dossiers et toutes les données suffisantes pour juger", a expliqué Dominique le Guludec, précisant qu'il "pourrait y avoir des vaccins plus adaptés à certains types de population".


Si vous appréciez notre travail, merci de nous soutenir par un petit don en cliquant sur le bouton ci-après


Je fais un don de soutien à l'Association


Prenez bien soin de vous !
Amicalement,
Image

Retourner vers « Informations »