Intérêt du réentrainement respiratoire en cas de myasthénie grave généralisée

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
Pboulanger
Administrateur
Administrateur
Messages : 4966
Enregistré le : 02 févr. 2010 18:41
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
    Windows 10 Firefox
Genre :
Zodiaque : Lion
Âge : 61
Contact :
France

Intérêt du réentrainement respiratoire en cas de myasthénie grave généralisée

Message par Pboulanger » 11 janv. 2018 11:10

:hi:

Lu sur https://www.actukine.com/Interet-du-ree ... a6261.html

Intérêt du réentrainement respiratoire en cas de myasthénie grave généralisée

Rédigé par Antoine Zaczyk le Jeudi 11 Janvier 2018



La diminution de la fonction pulmonaire et de la force des muscles respiratoires est bien établie en cas de myasthénie grave généralisée.
Les bénéfices de l'entrainement inspiratoire (IMT) ont été évoqués dans 2 études non randomisées [1,2].
  • Objectif
    L'objectif de cette étude était d'évaluer les effets d'un entrainement en interval-training association réentrainement respiratoire et IMT sur la fonction pulmonaire, le pattern respiratoire, la force des muscles respiratoires, l'endurance respiratoire et la mobilité thoracique chez des patients avec une myasthénie grave généralisée.
  • Méthode
    Essai contrôlé randomisé, avec évaluateur en aveugle.

    Population : patients myasthéniques stade 2 selon la classification d'Osserman. Le stade 2a correspond aux myasthénies généralisées sans trouble de la déglutition, le 2b correspond à la présence de troubles de la déglutition sans fausses routes.
    Patients < 75 ans, 60% de la Pimax ne dépassant pas 41cm H2O (résistance maximale du threshold IMT), état respiratoire et neurologique stable, sans crise myasthénique depuis 2 mois, pas d'autres troubles qui pourraient empêcher de réaliser l'entrainement.
  • Critères de jugement :
    - Fonction pulmonaire évaluée par CVF (Capacité Vitale Forcée), VEMS, VEMS/CVF, ventilation volontaire maximale (la VVM est déterminée en demandant au sujet de respirer le plus vite et le plus profondément possible pendant une période d'une vingtaine de secondes de façon à obtenir un tracé ventilatoire régulier sur 12 secondes)
    - Force des muscles respiratoires
    - Mobilité thoracique évaluée par mesure centimétrique aux niveaux axillaire et xiphoïdien
    - Qualité de vie mesurée par le SF-36
    L’évaluation a été réalisée au début et à la fin du protocole (8semaines).

    Groupe expérimental : entrainement partiel à domicile 3x/semaine dont 2 à domicile et 1 à l'hôpital. Chaque séance dure 45min environ comprenant 10min de respiration abdomino-diaphragmatique, 10min d'entrainement en interval-training avec un treshold IMT, 10min de respiration avec les lèvres pincées. Il faut ajouter 5min de pause entre chaque exercice.
    Début de l'entrainement à 20% de la Pimax et fin de l'entrainement à 60% de la Pimax. Durant les 3 premières semaines : 5x2min, puis pour les semaines 4 à 6 : 4 séries de 2, 3, 3 et 2 min ; enfin pour les semaines 7 et 8 : 3 séries de 3, 4 et 3 min.
    Le temps de récupération entre les séries était de 2 min au début du protocole.

    Groupe contrôle : il a reçu une session comprenant respiration abdomino-diaphragmatique, respiration lèvres pincées et éducation à la conversation d'énergie. Les patients étaient encouragés à utiliser ces techniques.
  • Résultats
    29 sujets recrutés initialement, 27 au final. Les sorties de l'étude sont documentés.
    Il n'y a pas eu de changement du stade de gravité de la myasthénie au cours du protocole pour les sujets.

    Pas de différence significative concernant la CVF, le VEMS, la capacité inspiratoire et la qualité de vie (score total) entre les 2 groupes à la fin du protocole.
    Diminution significative de la fréquence respiratoire en faveur du groupe expérimental
    Augmentation significative du volume courant, de la Pimax, de la Pemax en faveur du groupe expérimental.
    Amélioration significative de la périmétrie thoracique axillaire en faveur du groupe expérimental. Amélioration non significative de la périmétrie thoracique xiphoïdienne.
Lire la site sur le site de l'auteur ...
https://www.actukine.com/Interet-du-ree ... a6261.html
Amicalement,
Image

Répondre

Retourner vers « Informations »