COVID-19 Coronavirus : Emmanuel Macron promet "un plan massif d'investissement" pour l'hôpital

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Auteur du sujet
Pboulanger
Administrateur
Administrateur
Messages : 5963
Inscription : 02 févr. 2010 18:41
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
Âge : 63
    Windows 10 Firefox
Genre :
Zodiaque :
Âge : 63
France

COVID-19 Coronavirus : Emmanuel Macron promet "un plan massif d'investissement" pour l'hôpital

Message par Pboulanger »

Bonjour à tous,

Lu sur https://www.france24.com/fr/20200325-co ... C3%B4pital

Coronavirus : Emmanuel Macron promet "un plan massif d'investissement" pour l'hôpital
Publié le : 25/03/2020 - 20:27Modifié le : 25/03/2020 - 21:24
Texte par : Romain BRUNET


Lors d'une allocution devant l'hôpital militaire de campagne de Mulhouse, dans l'est de la France, mercredi, Emmanuel Macron a promis des primes pour les soignants, qui font face à la pandémie de Covid-19, et "un plan massif d'investissement" pour l'hôpital.

Après le constat, place aux promesses. Après s'être rendu à l'hôpital militaire de campagne de Mulhouse, dans l'est de la France, mercredi 25 mars, Emmanuel Macron a promis "un plan massif d'investissement et de revalorisation" pour l'hôpital et a annoncé le lancement de l'opération militaire "Résilience" pour soutenir la population.

Rendant hommage au personnel soignant, le chef de l'État a juré être "au rendez-vous de ce que nous devons, au-delà de cette reconnaissance et du respect". "Cette réponse sera profonde et dans la durée", a-t-il assuré.

Emmanuel Macron a également annoncé le lancement d'une opération militaire baptisée "Résilience", qui mobilisera les forces armées pour aider la population contre la pandémie de coronavirus, à l'approche du "pic" qui se profile.

Cette opération, distincte de l'opération "Sentinelle" contre le terrorisme, "sera entièrement consacrée à l'aide et au soutien aux populations, ainsi qu'à l'appui aux services publics pour faire face à la pandémie, en métropole et en Outre-mer", a-t-il précisé.

Macron fustige "ceux qui voudraient fracturer le pays"

Première décision, le porte-hélicoptères amphibie Mistral sera déployé "immédiatement" dans le sud de l'océan Indien et, "à partir de début avril, le porte-hélicoptères Dixmude ira se positionner dans la zone Antilles-Guyane en soutien de nos territoires ultramarins", a-t-il annoncé.

Emmanuel Macron a par ailleurs une nouvelle fois appelé à "l'union" pour mener "la guerre" contre la pandémie de coronavirus. Et de fustiger "les facteurs de divisions" et "celles et ceux qui voudraient fracturer le pays".

Le président de la République a en outre annoncé qu'il rassemblerait, vendredi, "l'ensemble des partenaires sociaux", estimant qu'un "très gros travail a été fait ces derniers jours pour, secteur par secteur, apporter les meilleures réponses, pour organiser le travail, pour mieux protéger au travail".

Bientôt 29 000 tests par jour

Dans l'après-midi, Emmanuel Macron avait déjà annoncé lors de sa visite une multiplication des tests, qui seront portés à 29 000 par jour, contre 5 000 actuellement, notamment pour les soignants et dans les Ephad.

Le chef de l'État avait passé une heure à échanger avec une quinzaine de médecins et de personnels hospitaliers. "Je mesure ce que vous êtes en train de prendre comme stress, comme charge de travail, et vous avez accompli un travail remarquable", leur a-t-il dit notamment.

"Je sais les difficultés qui préexistaient pour l'hôpital et j'en tirerai toutes les conséquences", a affirmé Emmanuel Macron. Il a en outre annoncé qu'un numéro de téléphone pour les soignants et les familles serait mis en place afin de leur apporter un soutien psychologique.

Il a enfin répondu à des questions sur la chloroquine, médicament qui suscite beaucoup d'espoirs. "Je ne souhaite qu'une chose, que ça marche [...]. Il faut que ça reste dans un protocole médical", a-t-il jugé.

Avec AFP et Reuters

Amicalement,
Image

Répondre

Revenir à « Informations »