e "Monsieur vaccins" du gouvernement veut "étendre la vaccination pour les personnes âgées de 65 à 74 ans le plus vite p

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Avatar du membre

Auteur du sujet
Pboulanger
Administrateur
Administrateur
Messages : 7538
Enregistré le : 02 févr. 2010 18:41
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
Âge : 64
    Windows 10 Firefox
Genre :
Zodiaque :
Âge : 64

e "Monsieur vaccins" du gouvernement veut "étendre la vaccination pour les personnes âgées de 65 à 74 ans le plus vite p

Message par Pboulanger »

Bonjour à tous,

Lu sur  https://www.francetvinfo.fr/sante/malad ... 54259.html
Covid-19 : le "Monsieur vaccins" du gouvernement veut "étendre la vaccination pour les personnes âgées de 65 à 74 ans le plus vite possible" 

Mais cela nécessite des "ajustements", les personnes à risques ajoutées aux plus de 65 ans concernant quelque 15 millions de personnes en France, a précisé l'immunologiste Alain Fischer.
 






franceinfo Radio France
Mis à jour le 12/01/2021 | 10:13
publié le
12/01/2021 | 10:13
  
"L'idée, c'est d'étendre la vaccination pour les personnes à risque d'une part, mais aussi pour les personnes âgées de 65 à 74 ans, même si elles n'ont pas de facteur de maladie surajoutée, le plus vite possible", a répondu mardi 12 janvier sur France Inter Alain Fischer, immunologiste et président du conseil d'orientation de la stratégie vaccinale contre le Covid-19.
  
Le "Monsieur vaccins" du gouvernement répondait à une auditrice de 65 ans, actuellement sous hormonothérapie après un cancer du sein traité notamment par chimiothérapie et qui n'avait pas obtenu de réponse de la Sécurité sociale sur le calendrier vaccinal la concernant. Le scientifique a confirmé que la Haute autorité de santé avait élaboré "une liste des pathologies qui justifient une priorité" mais qu'au-delà des situations "les plus dangereuses", l'idée était d'étendre la vaccination le plus vite possible.
 
"Mais évidemment, il y a la nécessité d'ajustement (...) Les plus de 65 ans, c'est 12 à 13 millions de personnes, les personnes à risque 3 à 4 millions. Il faut ajuster avec les doses de vaccin disponibles, en fonction des arrivées. Il y a une nécessité de préciser les possibilités de vaccination", ajoute Alain Fischer.


Si vous appréciez notre travail, merci de nous soutenir par un petit don en cliquant sur le bouton ci-après


Je fais un don de soutien à l'Association


Prenez bien soin de vous !
Amicalement,
Image

Retourner vers « Informations »