Comment la Sécu va accompagner les plus de 75 ans qui ne sont pas encore vaccinés

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Avatar de l’utilisateur

Auteur du sujet
Pboulanger
Administrateur
Administrateur
Messages : 8210
Inscription : 02 févr. 2010 18:41
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
Âge : 64
    Windows 10 Firefox
Genre :
Zodiaque :
Âge : 64

Comment la Sécu va accompagner les plus de 75 ans qui ne sont pas encore vaccinés

Message par Pboulanger »

Bonjour à tous,

Lu sur https://www.nouvelobs.com/vaccination-a ... cines.html
Comment la Sécu va accompagner les plus de 75 ans qui ne sont pas encore vaccinés 

Près de deux millions de personnes âgées de plus de 75 ans n’ont toujours pas reçu une seule dose de vaccin contre le Covid-19. Une campagne de démarchage a été lancée pour entrer en contact avec elles. 

Par L'Obs
Publié le 16 avril 2021 à 11h42
Mis à jour le 16 avril 2021 à 13h59

 
 
Ne laisser personne au bord de la route de la vaccination. Une campagne d’appels téléphoniques et de SMS a été lancée fin mars à travers toute la France pour aider les plus de 75 ans qui souhaitent se faire vacciner contre le Covid-19 à réserver un rendez-vous. Ce vendredi 16 avril, environ 35 % des plus de 75 ans n’ont toujours pas reçu la première dose de vaccin, soit plus de deux millions de personnes en France, rapporte Franceinfo.
 
Depuis le 31 mars, la Sécurité sociale les appelle un par un pour leur proposer un rendez-vous « coupe-file ». Elle peut aussi communiquer le numéro coupe-file par SMS. Pour ceux que l’assurance maladie n’arrive pas à joindre, parce qu’ils n’ont ni portable, ni ligne fixe, un courrier sera envoyé. Après accord de la personne, un conseiller peut réserver directement le rendez-vous de vaccination sur les sites Doctolib ou Keldoc où des créneaux sont réservés pour l’Assurance maladie. Une fois le rendez-vous pris, le conseiller communique à l’assuré toutes les informations utiles : lieu de vaccination, horaire, documents à apporter, numéro de téléphone du centre.

L’appel peut provoquer un déclic

Ce système d’appels est déjà pratiqué dans certains territoires. Parfois ce sont les élus locaux qui s’en chargent. Dans le petit village de La Gresle, en région Auvergne-Rhône-Alpes, la maire Isabelle Dugelet a pris soin de téléphoner à tous les plus de 75 ans « pour voir où ils en étaient de leur vaccination et les aider si besoin », témoigne l’édile à « l’Obs ». Car il arrive que certains veuillent se faire vacciner mais n’arrivent tout simplement pas à prendre rendez-vous sur internet, n’étant pas à l’aise avec l’outil numérique.
 
« Vous êtes un sauveur. J’étais désespérée et j’avais abandonné. Je me disais tant pis je me ferai vacciner quand il n’y aura plus personne, raconte une personne âgée à un interlocuteur de l’Assurance maladie du Morbihan sur Franceinfo. C’est inhumain ces inscriptions par ordinateur et Doctolib. On passe trois ou quatre heures avec des crises de rage et d’impuissance. C’est horrible. »
 
« L’idée est d’étendre ce dispositif d’appels à la France entière », explique Thomas Fatôme, le directeur général de la Cnam, dans « le Parisien ». Ces gens « nous disent parfois qu’ils avaient l’intention de se faire vacciner, mais plus tard, ou qu’ils ont laissé tomber, faute de créneaux disponibles. Notre appel provoque souvent un déclic, nous essuyons très peu de refus », ajoute-t-il.

Rompre avec l’isolement

Beaucoup de ces personnes âgées vivent dans des endroits reculés et ont du mal à se déplacer jusqu’à un centre de vaccination, parfois situé à une heure de route en voiture. Dans les Landes, selon France Bleu, ils étaient près de 12 000 âgés de plus de 75 ans à ne pas avoir été vaccinés, fin mars. Dans le Morbihan, début avril, ils étaient près de 25 000, indique « Ouest-France ».
 
La Sécurité sociale autorise désormais les médecins traitants à prescrire un taxi ou une ambulance pour qu’elles puissent se rendre en centre de vaccination.


Si vous appréciez notre travail, merci de nous soutenir par un petit don en cliquant sur le bouton ci-après


Je fais un don de soutien à l'Association


Prenez bien soin de vous !
Amicalement,
Image

Revenir à « Informations »