Variant Omicron : "S'affoler ne sert jamais à rien", commente une virologue qui appelle à se faire vacciner

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Auteur du sujet
Pboulanger Prés.
Administrateur
Administrateur
Messages : 9610
Inscription : 02 févr. 2010 18:41
11
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
Âge : 65
Genre :
Zodiaque :
Âge : 65
    Windows 10 Firefox

Variant Omicron : "S'affoler ne sert jamais à rien", commente une virologue qui appelle à se faire vacciner

Message par Pboulanger Prés. »

Bonjour à tous,

Lu sur https://www.francetvinfo.fr/sante/malad ... S-3-[sante]
Variant Omicron : "S'affoler ne sert jamais à rien", commente une virologue qui appelle à se faire vacciner 

Pour éviter d'être submergés par le variant Omicron du Covid-19 qui menace l'Europe, Marie-Paule Kieny, présidente du comité scientifique vaccin Covid-19 France conseille à tous d'avoir "une immunité au plus haut niveau".
 
 

franceinfo
Radio France

Publié le 29/11/2021 08:21
 
  Image
Une vaccination contre le Covid-19 à Perpignan en novembre 2021. (ALIA DOUKALI / FRANCE-BLEU ROUSSILLON)
 

"S'affoler ne sert jamais à rien", a commenté la vaccinologue et virologue Marie-Paule Kieny, présidente du comité scientifique vaccin Covid-19 France, lundi 29 novembre sur franceinfo alors que le ministère de la Santé a annoncé que "huit cas possibles" du variant Omicron ont été détectés en France. Elle appelle à se faire vacciner ou revacciner pour avoir une immunité au plus haut et pouvoir l'affronter.

franceinfo : Le variant Omicron est-il plus contagieux et plus dangereux que le variant Delta que nous connaissons déjà ?


Marie-Paule Kieny : On pense qu'il est plus contagieux. Combien ? C'est encore à déterminer parce qu'il faut quand même quelques jours à quelques semaines pour pouvoir donner des faits mais il semble qu'effectivement le nombre de cas détectés en Afrique du Sud mais aussi la vitesse à laquelle ce virus variant se propage dans le monde y compris en Europe semble indiquer qu'il est plus contagieux. Est-il plus dangereux ? Ça, on ne le sait pas encore. C'est vrai que les deux rapports des médecins sud-africains à ce sujet semblent indiquer que les symptômes sont plutôt moins importants qu'avec le variant Delta mais l'Organisation mondiale de la santé attire l'attention sur le fait que les premiers symptômes qui ont été détectés l'ont été chez des personnes jeunes et que donc c'est beaucoup trop tôt pour affirmer que c'est soit plus soit moins dangereux. Il faut encore attendre pour pouvoir y voir plus clair. S'affoler ne sert jamais à rien. Il faut faire ce que l'on est incité à faire, c'est-à-dire aller se faire revacciner pour ceux qui ont été vaccinés depuis plus de cinq mois.

Mais les vaccins fonctionnent-ils contre ce nouveau variant ?


On n'est sûrs de rien actuellement. On voit que la sensibilité du variant Delta aux anticorps qui ont été mis en place par la vaccination est moins importante que pour le variant Alpha. Cela veut dire qu'on est moins bien protégés contre le variant Delta que contre le variant Alpha. Mais, par contre, quand les titres d'anticorps sont élevés, qu'on a eu tout le schéma vaccinal complet et un rappel, le niveau d'anticorps est si élevé qu'on neutralise très bien le Delta aussi. Donc, en l'attente de résultats probants montrant une chose ou une autre concernant le variant Omicron, ce qu'on peut faire et qui est vraisemblablement très utile, c'est de s'assurer qu'on a une immunité au plus haut niveau, ce qui veut dire avoir une vaccination récente.

Le variant Omicron contient plus de mutations que les précédents variants. Est-ce une mauvaise nouvelle ?


Ce n'est pas forcément une mauvaise nouvelle. Tous les virus peuvent muter, en particulier celui-là. On a eu l'impression, jusqu'à présent, que ses mutations étaient bornées. Le virus du Sida évoluait dans tous les sens, celui-là, en comparaison, avait des mutations qui étaient quand même plus massées à des endroits sur le virus qui sont assez bien définis. Une mutation peut donner un avantage au virus – il semblerait qu'il soit plus contaminant, plus contagieux – mais peut aussi lui apporter des désavantages et il va falloir voir quelle est la balance. On n'a pas encore réellement eu une confrontation avec le virus Omicron et le virus Delta, par exemple. Cette confrontation nous permettrait de dire qui est celui qui va gagner sur l'autre, puisqu'effectivement Omicron est arrivé en Afrique du Sud à un moment où la vague Delta se terminait, donc les deux virus n'ont pas été en phase d'expansion dans la même population en même temps. Ici, en Europe, on est au milieu d'une vague Delta donc il va encore falloir voir lequel des deux virus, Delta ou Omicron, prendra le dessus.


Si vous appréciez notre travail, merci de nous soutenir par un petit don en cliquant sur le bouton ci-après


Je fais un don de soutien à l'Association


Prenez bien soin de vous !
Amicalement,
Image
Répondre

Revenir à « Informations »