[Etude] Myasthénie auto-immune : une activité physique limitée

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
Pboulanger
Administrateur
Administrateur
Messages : 5653
Enregistré le : 02 févr. 2010 18:41
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
    Windows 10 Firefox
Genre :
Zodiaque :
Âge : 62
Contact :
France

[Etude] Myasthénie auto-immune : une activité physique limitée

Message par Pboulanger » 31 mai 2019 20:45

:hi:

Lu sur : http://www.institut-myologie.org/2019/0 ... e-limitee/

Myasthénie auto-immune : une activité physique limitée
14 mai 2019

La myasthénie auto-immune provient d’un dérèglement du système immunitaire entrainant la production d’auto-anticorps dirigés contre un des éléments constitutifs de la jonction neuromusculaire. Caractérisée par un caractère fluctuant des symptômes et la présence d’un bloc synaptique à l’électromyogramme, la myasthénie se traduit par des paralysies à fort tropisme oculaire qui peuvent évoluer vers un déficit plus généralisé. La grande majorité des patients ont des autoanticorps dirigés contre le récepteur de l’acétylcholine (AchR) ou, plus rarement, contre le récepteur MuSK. L’origine exacte du dérèglement du système immunitaire est encore mal connue tout comme les facteurs, génétiques ou environnementaux, prédisposant à développer une myasthénie.

Dans un article publié en novembre 2018, des chercheurs suédois se sont penchés sur les habitudes d’activité physique chez les personnes atteintes de myasthénie. Vingt-sept patients (âgés en moyenne de 62 ans) se sont prêtés à une étude laquelle consistait à porter un accéléromètre pendant sept jours consécutifs. Tous avaient reçu des consignes d’activité physique quotidienne selon les recommandations en vigueur pour les maladies chroniques. De nombreux paramètres ont été étudiés dont le score myasthénique et les données du capteur portatif (nombre de pas…).

Les données ont été comparées à celles de deux groupes de patients atteints soit de mitochondriopathie soit de bronchite chronique. Même si une majorité de personnes atteintes de myasthénie autoimmune atteint le niveau d’exercice recommandé, les patients myasthéniques apparaissent relativement sédentaires par rapport à la norme. Pour autant, ce constat n’est pas corrélé à la sévérité de la myasthénie.


Lien vers l'article en anglais https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30452423
Amicalement,
Image

Répondre

Retourner vers « Informations »