[BE] Mise en garde relative à la cigarette électronique.

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
Pboulanger
Administrateur
Administrateur
Messages : 4716
Enregistré le : 02 févr. 2010 18:41
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
    Windows 8.1 Firefox
Genre :
Zodiaque : Lion
Âge : 61
Contact :
France

[BE] Mise en garde relative à la cigarette électronique.

Message par Pboulanger » 15 avr. 2013 10:12

:hi:

Ci dessous un communiqué de l'agence fédérale des médicaments et des produits de santé (afmps) lu sur le site de l'AFMPS
http://www.fagg-afmps.be/fr/news/news_c ... -220718-64" onclick="window.open(this.href);return false;
Extrait du communiqué :
Communication de l’afmps et du SPF Santé publique relative à la cigarette électronique.
date: 09 avril 2013

L’agence fédérale des médicaments et des produits de santé (afmps) et le Service public fédéral Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement (SPF Santé publique) mettent en garde le public contre les cigarettes, cigares et pipes électroniques. Ils attirent l’attention sur le danger potentiel de ces appareils électroniques et sur un certain nombre de problèmes qu’ils peuvent occasionner.

La qualité des produits est très diverse et les consignes de sécurité requises peuvent faire défaut.
Les appareils contenant de la nicotine peuvent être dangereux : risque de surdosage.
Il n’est pas établi que ces appareils sont moins nocifs que la cigarette, la cigare ou la pipe classiques.
Les produits contenant de la nicotine ou mentionnant des indications thérapeutiques (« sevrage tabagique ») peuvent uniquement être mis sur le marché s’ils sont autorisés comme médicament.
Ces produits ne peuvent pas être « fumés » dans les espaces publics.

Il s’agit de petits appareils électroniques présentés sous forme de cigarette, cigare ou pipe , consistant en une capsule remplie d’un liquide et une batterie avec un système de chauffe à commande électronique. Le système de chauffe permet au liquide présent dans la capsule de s’évaporer, la vapeur est ensuite inhalée par l’utilisateur. Le liquide se compose d’eau et/ou d’arômes et peut contenir ou non de la nicotine à diverses concentrations. Des extraits de tabac sont également parfois ajoutés.

Ces appareils sont présentés comme une « aide » au sevrage tabagique ou proposés comme un substitut à la cigarette classique. Les fabricants concernés prétendent que ces appareils ont plusieurs avantages, entre autres :
• les appareils seraient moins nocifs que la cigarette classique ;
• en raison de l’absence de tabac (dans la majorité des appareils), les appareils pourraient être « fumés » dans des lieux où il est actuellement interdit de fumer ;
• la nicotine présente dans certains appareils aiderait à lutter contre les symptômes de sevrage chez les fumeurs.


L’afmps et le SPF Santé publique mettent ici en garde contre les risques potentiels que ces appareils peuvent engendrer.

• La qualité des produits est très diverse et les consignes de sécurité requises peuvent faire défaut.
Ces appareils électroniques sont aujourd’hui mis sur le marché sans contrôle spécifique par les pouvoirs publics. Ils sont fabriqués par des entreprises non pharmaceutiques et ne doivent pas répondre aux exigences du secteur pharmaceutique en matière de qualité, sécurité et efficacité. La plupart de ces produits sont vendus sur des sites web illégaux et proviennent de différentes parties du monde. La qualité des produits est très diverse et les consignes de sécurité requises font défaut.

• Les appareils contenant de la nicotine peuvent être dangereux : risque de surdosage.
Une dose orale de nicotine de 10 mg chez un enfant et de 30-50 mg chez un adulte peut avoir un effet létal. Les cartouches de ces appareils contiennent parfois plus de 20 mg de nicotine.

L’utilisation conjointe de médicaments autorisés aidant au sevrage tabagique avec la variante de ces appareils contenant de la nicotine peut donc se révéler dangereuse et entraîner un surdosage en nicotine.

La libération de la nicotine présente dans les appareils électroniques est réglée par un évaporateur commandé par un circuit électronique. Ce circuit est conçu de manière à ce que le nombre d’inhalations soit limité. Aujourd’hui, la plupart des appareils sont fabriqués en dehors du circuit pharmaceutique légal et ne sont pas soumis aux contrôles au niveau de la qualité, de la sécurité et de l’efficacité, comme c’est obligatoire pour les médicaments. Il existe un risque réel de surdosage en nicotine si l’appareil ne fonctionne plus convenablement.

Si vous ingérez, ou si quelqu’un de votre entourage ingère ce produit par accident, contactez immédiatement le Centre Antipoisons (+ 32 70 245 245). Expliquez qu’il peut s’agir d’une intoxication à la nicotine, conservez le flacon pour un examen plus détaillé.
...
pour lire la suite cliquez ICI sur ce lien.
Amicalement,
Image

Répondre

Retourner vers « Informations »