Syndrome myasthénique congénital : implication du gène GMPPB

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Auteur du sujet
Pboulanger
Administrateur
Administrateur
Messages : 4692
Inscription : 02 févr. 2010 18:41
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
    Windows 8.1 Firefox
Genre :
Résidence : France
Zodiaque : Lion
Âge : 60
Contact :

Syndrome myasthénique congénital : implication du gène GMPPB

Message par Pboulanger » 27 août 2015 11:36

:hi:

Lu sur le site de l'institut de Myologie http://www.institut-myologie.org/2015/0 ... ene-gmppb/
Syndrome myasthénique congénital : implication du gène GMPPB
26 août 2015


Identification d’un nouveau gène en cause dans une forme de syndrome myasthénique congénital, le gène GMPPB codant une protéine impliquée dans la glycosylation.

En analysant le profil génétique de 7 personnes atteintes d’un syndrome myasthénique congénital, une équipe irano-britannique a identifié des mutations dans le gène GMPPB comme cause de leur maladie. Le gène GMPPB code une enzyme impliquée dans la glycosylation.
Les résultats publiés fin juin 2015 ont montré que ces 7 personnes atteintes d’un syndrome myasthénique congénital lié au gène GMPPB présentaient des manifestations cliniques typiques des SMC avec un déficit de glycosylation : faiblesse musculaire prédominant sur les muscles proximaux et épargnant les muscles des yeux et du visage.

Le gène GMPPB est déjà connu comme étant impliqué dans une forme d’alpha-dystroglycanopathie.. Ses anomalies y provoquent une altération de glycosylation de l’apha-dystroglycane, ce qui entraine chez les patients des caractéristiques musculaires dystrophiques associées à des anomalies des yeux et du cerveau.
Dans les syndromes myasthéniques congénitaux, le gène GMPPB vient compléter la liste des 4 gènes connus à ce jour (ALG2, ALG14, DPAGT1 et GFPT1) comme étant impliqués dans le développement de syndrome myasthénique congénital avec un déficit de glycosylation. Le gène GMPPB pourrait, comme il l’a été suggéré pour les 4 autres gènes, intervenir dans la glycosylation du récepteur de l’acétylcholine et provoquer, lorsqu’il présente des anomalies, une perturbation de la transmission synaptique à la jonction neuromusculaire

Mutations in GMPPB cause congenital myasthenic syndrome and bridge myasthenic disorders with dystroglycanopathies.
Belaya K, Rodríguez Cruz PM, Liu WW, Maxwell S, McGowan S, Farrugia ME, Petty R, Walls TJ, Sedghi M, Basiri K, Yue WW, Sarkozy A, Bertoli M, Pitt M, Kennett R, Schaefer A, Bushby K, Parton M, Lochmüller H, Palace J, Muntoni F, Beeson D.
Brain. 2015 Sep;138(Pt 9):2493-504.
Amicalement,
Image

Répondre

Revenir vers « Informations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité