Ce qu'il faut savoir du CNR santé, qui est officiellement lancé ce lundi

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
Pboulanger Prés.
Administrateur
Administrateur
Messages : 10370
Enregistré le : 02 févr. 2010 18:41
12
Localisation  : La Chapelle en Serval F-60520
Genre :
Zodiaque :
Âge : 66
    Windows 10 Firefox

Ce qu'il faut savoir du CNR santé, qui est officiellement lancé ce lundi

Message par Pboulanger Prés. »

Bonjour à tous,

Lu sur https://www.francetvinfo.fr/sante/hopit ... S-3-[sante]

Ce qu'il faut savoir du CNR santé, qui est officiellement lancé ce lundi 

Objectif : faire remonter les idées du terrain sur les moyens de lutter contre les déserts médicaux, la pénurie de professionnels du santé, le manque de médecins traitants. 
 
 
Anne-Laure Dagnet
Radio France
Publié le 03/10/2022 07:17

Mis à jour le 03/10/2022 07:24
 
  Image
Le ministre de la Santé François Braun devant l'Elysée, à Paris, le 24 août 2022. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)
 
Un nouveau volet du Conseil national de la refondation s'ouvre : celui de la santé. Le CNR, lancé le 8 septembre, inaugure ce lundi 3 octobre 2022 un site où les internautes pourront être consultés, afin d'alimenter les CNR thématiques et territoriaux, dont l'éducation et la santé. En plus de la concertation nationale avec les professionnels de santé, il doit y avoir des débats partout en France pendant tois mois sur l'hôpital, les déserts médicaux, la pénurie de personnels, et à l'issue, des propositions seront formulées. 

Et de nombreux dossiers sont d'ores et déjà sur la table : un hôpital public sur les rotules, des pénuries de personnel et des déserts médicaux un peu partout en France. Sur ce dernier thème, qui sera au cœur du CNR Santé, les chiffres sont effrayants : 11 % des Français de 17 ans et plus n’ont pas de médecin traitant, soit plus de 7 millions de citoyens. Et ce chiffre n’a pas cessé d’augmenter ces 5 dernières années. 

>> Concertations sur la santé : on espère "que ça ne fera pas un vaste plouf comme le grand débat", met en garde le médecin Jérôme Marty

Ainsi, concrètement, lors de ce CNR santé, n'importe qui pourra lancer un débat sur le système de soins, à condition de respecter une règle : il faut que dans chaque réunion, il y ait des soignants, des citoyens et des élus. Les volontaires seront épaulés par des agents de l'Assurance maladie et des Agences régionales de santé (ARS) spécialement formés pour surperviser Les débats. Les agents auront un kit sous la main avec les thèmes à aborder et les objectifs à atteindre.

Donner des idées pour améliorer le système de soin 


L'intérêt est de faire remonter les idées du terrain, sur les moyens de lutter contre les déserts médicaux, la pénurie de professionnels du santé, le manque de médecins traitants. Les propositions issues de ces débats seront ensuite envoyées aux ARS et soumises à la task force, qui a été constituée tout spécialement au ministère de la Santé. Ceux qui ne pourraient pas participer aux débats auront la possibilité de donner leurs idées pour améliorer le système de soin sur le site internet dédié à ce CNR de la santé. Des cartes et des infographies, montrant comment les projets se déploient sur le terrain, enrichiront le site à l'automne.
 
Quatre CNR thématiques se pencheront sur "les grandes transitions", écologique, démographique, transition du modèle productif et modèle social, et futur du travail, auxquels s'ajouteront trois autres CNR sur le logement, la jeunesse, et le numérique. En lançant le CNR le 8 septembre à Marcoussis (Essonne), le président Emmanuel Macron avait annoncé le lancement d'une "consultation nationale très large" en ligne et sur le terrain pour remettre les Français "au sein des grands choix de la nation". Le CNR, censé mobiliser les forces vives du pays, mais boudé à son lancement par les oppositions et certains syndicats, doit à nouveau se réunir en plénière d'ici le mois de décembre.



Si vous appréciez notre travail, merci de nous soutenir par un petit don en cliquant sur le bouton ci-après


Je fais un don de soutien à l'Association


Prenez bien soin de vous !
Amicalement,
Image
Répondre

Retourner vers « Informations »