Résultat à long terme de la chirurgie ouverte et mini-invasive de la myasthénie

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
Pboulanger
Administrateur
Administrateur
Messages : 4743
Enregistré le : 02 févr. 2010 18:41
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
    Windows 10 Firefox
Genre :
Zodiaque : Lion
Âge : 61
Contact :
France

Résultat à long terme de la chirurgie ouverte et mini-invasive de la myasthénie

Message par Pboulanger » 10 févr. 2017 10:02

:hi:

Lu sur http://www.lissa.fr/fr/rep/articles/EL_ ... 2516306805
Résultat à long terme de la chirurgie ouverte et mini-invasive de la myasthénie
Auteurs : Fadil K1
Affiliations : 1Chirurgie thoracique, Casablanca, Maroc
Détails : 2017; 34 A189-A189Revue : Revue des maladies respiratoires

  • Introduction
    La myasthénie est une maladie auto-immune qui a un impact sur la qualité de vie. La thymectomie est fréquemment utilisée comme traitement de la myasthénie, presque toujours pour la myasthénie sur thymome, mais pour les patients myasthéniques sans thymome la thymectomie reste incertaine car il n’y a pas jusqu’à nos jours d’étude randomisée ; sachant que la thymectomie mini-invasive (thoracoscopie) demeure une technique réalisée depuis des décennies.
  • Méthodes
    Notre étude est une rétrospective de 48 patients myasthéniques qui ont subi une thymectomie de janvier 2008 à novembre 2015. Le but de cette étude est de déterminer, le résultat a long terme de tous les patients opérés tout en prêtant une attention au suivi postopératoire, qualité de vie et la différence entre les deux techniques.
  • Résultats
    Quarante-huit patients sont suivis après thymectomie sur une moyenne de 4,58 années. Nos résultats montrent que le séjour hospitalier était court pour les thymectomies sous thoracoscopie. La mortalité était de 6,25 %. Les complications ont intéressé 25 patients (52,08 %) et 3 patients ont eu une crise myasthénique rapidement jugulée. À l’histologie, 50 % étaient des thymomes tandis que 50 % restantes étaient une hyperplasie, une atrophie ou un thymus d’aspect normal. L’étude statistique est faite à l’aide du logiciel SPSS 20. Il n’y avait aucune différence entre les deux techniques au point de vue complications postopératoires. Le résultat était bénéfique pour la majorité des patients avec 8,33 % ont eu une complète rémission, 64,58 % une rémission pharmacologique avec une réduction significative des anti-cholinestérasiques pour les opérés par la technique mini-invasive.
  • Conclusion
    La thymectomie est un geste anodin et mieux toléré. Les techniques de thymectomie ouverte et mini-invasive contribuent à l’amélioration de la symptomatologie de la myasthénie avec moindre risque pour certains patients.
Amicalement,
Image

Répondre

Retourner vers « Informations »