Suivi des lymphocytes B mémoires CD27+ : marqueur biologique de rechute permettant ...

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
Pboulanger
Administrateur
Administrateur
Messages : 4717
Enregistré le : 02 févr. 2010 18:41
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
    Windows 10 Firefox
Genre :
Zodiaque : Lion
Âge : 61
Contact :
France

Suivi des lymphocytes B mémoires CD27+ : marqueur biologique de rechute permettant ...

Message par Pboulanger » 13 avr. 2017 11:11

:hi:

Lu sur http://www.lissa.fr/fr/rep/articles/EL_ ... 8717301066

Suivi des lymphocytes B mémoires CD27+ : marqueur biologique de rechute permettant de déterminer la fréquence des perfusions du Rituximab dans la myasthénie généralisée
Auteurs : Bresch S, Bourg V1, Puma A1, Desnuelle C1, Rosenthal-Allieri M2, Ticchioni M2, Christine L1
Affiliations : 1Service de neurologie, hôpital Pasteur 2, Nice, France2Service d’immunologie, hôpital Archet 1, Nice, France
Détails : 2017 March; 173 S64-S64Revue : Revue neurologique

RESUME
  • Introduction
    Le Rituximab (RTX) est un anticorps monoclonal antiCD20 qui a montré son efficacité et sa bonne tolérance dans la myasthénie généralisée (MG). Le schéma d’administration est variable selon les équipes.
  • Objectifs
    Évaluer l’intérêt du dosage sanguin des LB-CD27+ comme marqueur biologique de rechute de la MG dans le but d’adapter la fréquence d’administration du RTX.
  • Patients et méthodes
    Depuis 2015, 32 patients myasthéniques ont été traités par RTX. Les patients reçoivent une cure d’induction (1 g J1 et J15). Une évaluation clinique (score myasthénique) et des paramètres biologiques (LB-CD19+, LB-CD27+, Rituximabémie et Ac anti-RTX) sont réalisés tous les 3 mois. En cas de réémergence des LB-CD 27+ (le seuil de détection est à 0,05 % PBMC), une cure d’entretient de RTX (1 g) est réalisée.
  • Résultats
    Trente-deux patients ont été évalués : âge moyen de 52 ans(18–92 ans ; 53 % de femmes), 90 % Ac anti-Rach+, 3 % Ac anti-Musk+ et 12 % Ac anti-Titine. À l’induction, le score myasthénique moyen est de 70/100 (22/100–100/100). Quarante-quatre pour cent des patients avaient reçu un ou plusieurs traitements immunosuppresseurs et 56 % étaient naïfs de traitement de fond. Le délai moyen de réemergence des LB-CD27+ est de 7 mois (2–12) avec un score myasthénique moyen de 81/100 (56/100–100/100).
  • Discussion
    Le suivi des LB-CD27+ a permis d’identifier des patients avec réémergence précoce (2 mois) et d’autres nécessitant un espacement des cures jusqu’à un an, évitant ainsi des perfusions inutiles, des économies et une diminution de la toxicité. Il n’y a eu aucune rechute clinique sévère lors des espacements de cures ni aucun effet secondaire grave.
  • Conclusion
    Le suivi des LB-CD27+ permet une réduction du nombre de cures avec une bonne efficacité clinique. Ce marqueur sera d’autant plus intéressant économiquement avec l’émergence des nouveaux anti-CD20.
Amicalement,
Image

Répondre

Retourner vers « Informations »