CellCept et myathénies oculaires ...

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran)..
Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
Rohan
Président d'Honneur & Membre fondateur
Président d'Honneur & Membre fondateur
Messages : 564
Enregistré le : 27 mars 2004 06:48
Localisation : Campagne Lyonnaise.
    Windows 8.1 Firefox
Zodiaque : Taureau
Âge : 63
France

CellCept et myathénies oculaires ...

Message par Rohan » 15 juil. 2008 11:18

Transmis par Neutro :coucou: ce très intéressant article concernant une étude de traitement par CellCept dans des cas de myasthénies oculaires :

"TRAITEMENT DE LA MYASTHENIE OCULAIRE AU MYCOPHENOLATE MOFETIL/MM (CELLCEPT).
Journal of Neurology Avril 2008
J W CHAN
Département de Neurologie, Université du Nevada.

Objectif de l’ étude : Etudier les effets et la tolérance au mycophénolate mofétil (MM), puisque cet immunodépresseur permettant de se passer des corticoïdes et avec moins d’ effets secondaires, peut être utilisé dans le traitement à long terme de la myasthénie oculaire (OMG).
Méthode : Des patients successifs atteints d’ OMG ont été traités au MM entre décembre 2000 et décembre 2002, ils ont été suivis jusqu’ en décembre 2006.
Résultats : Tous les 31 patients affectés d’ OMG ont été traités à la prednisone (40-60 mg/jour) pendant que le MM était progressivement augmenté jusqu’ à 1g/jour.
Après disparition complète des symptomes d’ OMG, la dose de prednisone de tous les patients a été progressivement réduite sur une période de 4 semaines.
87 % (27/31) des patients ont continué à prendre le MM. Pour 13 % des patients (4/31), le MM a été interrompu pendant les 4 premiers mois de la prise de MM.
Pour les patients qui ont continué la prise de MM, 93 % (25/27) sont restés au stade I de la maladie. Les autres 7 % (2/27) ont évolué vers une myasthénie généralisée sur une durée de 2 ans et ont été traités à la prednisone.
Les effets secondaires du MM ont été des nausées pour 9 des 31 patients, diarrhées chez 5 des 31 patients et vomissements pour 1 . Aucun cas d ‘ infection, cytopénie ou de tumeurs malignes n’ a été observé.
Conclusions : 87 % des patients atteints d’ OMG traités d’ abord à la cortisone et ensuite au MM sont restés au stade I de la maladie sur une période d’ un peu plus de 4 ans.
Une dose de 1 g/jour de MM a été adéquate et bien tolérée comme immunodépresseur à long terme dans le traitement de la myasthénie oculaire."
"Le temps perdu n'est jamais recouvert (retrouvé)." Proverbe du XVIe s

Répondre

Retourner vers « Documentation »