Diabète type 1, Interleukine 2 et MG

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
Pierre_A
Ami(e) de Diamant & Membre du Conseil
Ami(e) de Diamant & Membre du Conseil
Messages : 684
Enregistré le : 15 mai 2011 12:10
Localisation : Ile de France
    Windows 8.1 Firefox
Genre :
Zodiaque : Balance
Âge : 84
France

Diabète type 1, Interleukine 2 et MG

Message par Pierre_A » 13 oct. 2012 23:44

:hi:

Je pense qu'il est temps de vous donner quelques informations sur un projet qui nous tient à coeur parce qu'il s'agit d'une possible avancée concernant la MG.

Voilà de quoi il s'agit :

Etape I : David Klatzman, médecin chercheur à la Pitié obtient des résultats probants sur une maladie auto-immune (vascularite) grâce à l'utilisation d' interleukine-2 (IL-2) à très faibles doses. Il en obtient même un brevet.

Etape II : J'entre en contact avec le Dr Klatzman que je trouve très ouvert sur l'idée d'utiliser l'IL-2 dans la MG; L'idée a fait son chemin et une étude clinique est actuellement en projet avancé dans la MG.

Etape III : David Klatzman, médecin obtient un crédit de 5 900 000 Euros pour financer une étude clinique avec l'IL-2 faible doses dans le diabète type I (voir ci-dessous l'annonce en anglais "diabil-2" FP7 projects) Cette annonce peut se trouver sur Google et si nécessaire être traduite.

Etape IV : Les questions techniques complexes, réglementaires, et maintenant de financement sont très avancées pour l'étude sur la MG. Je m'en occupe activement et je fais tout pour qu'il y ait un aboutissement proche. :bien:

Ayant une grande expérience professionnelle sur les recherches de nouveaux médicaments, je ne sais que trop qu'une idée prometteuse au départ n'aboutit que dans 25% des cas à la production d'un médicament. Je souhaite que cette fois-ci nous aurons plus de chance. Je sais aussi qu'il faut avoir un paquet d'enthousiasme pour pousser un projet et vaincre les résistances. Croisons les doigts tous ensemble. 8-) 8-) 8-) 8-) 8-) 8-) 8-) 8-)

Amicalement,

Pierre A
====================================
Annonce diabil-2 :

DIABIL-2 HomeProjectsFP7 projectsFP6 projectsSearch projectsCalls for proposalsContact Cornere-library
Ultra-low dose of IL-2 for the treatment of recently diagnosed type 1 diabetes
Coordinator: David KLATZMANN
Project Number: 305380
EC contribution: € 5,900,000,00
Project website: under construction
Concept
The discovery of regulatory T cells (Tregs) has revolutionized our understanding of autoimmune diseases. As T1D is caused by the failure of Tregs to block autoimmune destruction of pancreatic ß-cells, Treg stimulation has the potential to stop the process, preserve ß-cells’ insulin secretion, and likewise prevent or delay disease progression and improve clinical outcome for patients.
Background
Low-dose interleukin-2 (ld-IL2) was recently shown to stimulate Tregs without stimulating effector T cells. In NOD mice, ld-IL2 can prevent and cure T1D. In humans, (i) we showed that ld-IL2 is safe, induces Tregs and is associated with clinical improvement in patients with autoimmune vasculitis; and (ii) we performed a dose-finding study in T1D to define an ultra-low dose IL-2 (uld-IL2) that is well tolerated and induces Tregs’ numbers and functionality. With this strong background – a well defined mechanism of action; proof of concept in NOD mice; proof of principle in a clinical trial with another autoimmune disease; safety and activity/efficacy data in T1D – we propose a phase-II clinical trial testing the efficacy of uld-IL2 for preserving ß-cells.
Method
This will be a double-blind randomised placebo-controlled age-stratified (7-35 year) multicentre European trial assessing efficacy and safety of uld-IL2 (5x10e5 IU/m2/day) in 200 recently-diagnosed T1D patients. Our methodology strictly follows the Immunology of Diabetes Society consensus recommendations and European regulatory guidelines. The primary end-point is the change from baseline of AUC C-peptide during a mixed meal test at 1 year. The trial is precisely and conservatively powered to detect an effect size of d=0.5.
Impacts
If successful, this trial will have profound impacts for the management of patients with recently-diagnosed T1D, their families and EU economy. It will be a milestone towards preventing T1D in people at risk of this increasingly common childhood disease.

Répondre

Retourner vers « Informations »