MG et grossesse: précautions à prendre mais un risque limité

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Auteur du sujet
PBoulanger
Administrateur
Administrateur
Messages : 4492
Inscription : 02 févr. 2010 18:41
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
    Windows 8.1 Firefox
Sexe :
Résidence : France
Zodiaque : Lion
Âge : 60
Contact :

MG et grossesse: précautions à prendre mais un risque limité

Message par PBoulanger » 07 oct. 2013 17:32

:hi:

Lu sur les actualités du mois de septembre de l'institut de Myologie http://www.institut-myologie.org/ewb_pa ... php#result" onclick="window.open(this.href);return false;

30/09/2013 - Myasthénie auto-immune et grossesse : des précautions à prendre mais un risque somme toute limité

La myasthénie est une des plus fréquentes maladies neuromusculaires acquises. D’origine auto-immune, elle est due à l’action d’auto-anticorps dirigés contre des composants de la jonction neuromusculaire. Elle se traduit par des déficits musculaires variés, prédominant au niveau oculaire, et ayant un caractère volontiers fluctuant. La majorité des myasthénies auto-immunes est en rapport avec un dysfonctionnement du récepteur à l’acétylcholine. La grossesse est une période critique avec un double risque : celui d’observer une aggravation de l’état clinique de la parturiente, mais aussi celui de survenue chez le nouveau-né d’une myasthénie néonatale transitoire.
Les recommandations issues d’un workshop de mai 2011 réunissant des professionnels et des associatifs du Royaume-Uni ont été publiées en juin 2013. En se fondant sur une analyse préalable de la littérature et sur leurs propres expériences, les participants ont pu lister les situations à risque chez ce sous-groupe de patientes myasthéniques. Ils restent toutefois résolument optimistes quant aux possibilités de mener à bien une grossesse, tout en continuant à prendre le traitement médicamenteux (à l’exception, notable, du methotrexate et du mofétil) y compris en cas d’allaitement. L’information des patientes, dès l’adolescence, est importante pour éviter les errements ou complications non programmées. Celles présentant une forme sévère de la maladie nécessitent une attention particulière de la part de l’équipe multidisciplinaire.

Myasthenia in pregnancy: best practice guidelines from a UK multispecialty working group.
Norwood F, Dhanjal M, Hill M, et al.
J Neurol Neurosurg Psychiatry., 2013 (Juin). [Epub ahead of print]
Amicalement,
Image

Répondre

Revenir vers « Informations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité