Evaluation de la fatigue par stimulation magnetique

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
Pboulanger
Administrateur
Administrateur
Messages : 4782
Enregistré le : 02 févr. 2010 18:41
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
    Windows 8.1 Firefox
Genre :
Zodiaque : Lion
Âge : 61
Contact :
France

Evaluation de la fatigue par stimulation magnetique

Message par Pboulanger » 15 nov. 2013 00:39

:hi:

Lu sur la news-letter de l'Institut de Myologie http://www.institut-myologie.org/ewb_pa ... t=2#result" onclick="window.open(this.href);return false;
12/11/2013 - Maladies neuromusculaires : un nouveau protocole d’évaluation de la fatigue et de l’endurance par stimulation magnétique

Des chercheurs français, soutenus par l’AFM-Téléthon, décrivent un nouveau protocole par stimulation nerveuse magnétique pour évaluer la force, l’endurance et la fatigue dans les maladies neuromusculaires.

Les maladies neuromusculaires s’accompagnent fréquemment de phénomènes de fatigue, soit spontanément soit lors d’une sollicitation physique. Au-delà du simple symptôme, se cache une multitude de processus adaptatifs difficiles à quantifier, ce d’autant qu’entrent en jeu des variations d’ordre individuel et/ou des facteurs environnementaux.
Dans un article publié en août 2013, des chercheurs et médecins du Centre de référence neuromusculaire de Rhône-Alpes, soutenus par l’AFM-Téléthon, font état d’un nouveau protocole destiné à mesurer la force développée, l’endurance et la fatigue. Ce protocole combine une bicyclette ergométrique à une stimulation magnétique (et non électrique) du nerf commandant le quadriceps. Des patients ambulants atteints soit de myopathie facio-scapulo-humérale (FSH) soit de maladie de Charcot-Marie-Tooth (CMT) ainsi que des sujets contrôles ont subi le test. Le critère principal d'évaluation de la fatigue était le test de fatigue intermittente du quadriceps (QIF).
Les résultats font apparaitre que ce protocole apportent des évaluations fiables et que les patients neuromusculaires (autant ceux avec une FSH qu’avec une CMT) ont une endurance et un profil de fatigue, lors de contractions répétées du quadriceps, comparables aux sujets du groupe contrôle. Les auteurs insistent sur les limitations de la stimulation magnétique, réputée moins désagréable pour le patient, dans les processus d’origine neuropathique.

Assessement of quadriceps strength, endurance and fatigue in FSHD and CMT: Benefits and limits of femoral nerve magnetic stimulation.
Bachasson D, Temesi J, Bankole C, Lagrange E, Boutte C, Millet GY, Verges S, Levy P, Feasson L, Wuyam B
Clin Neurophysiol., 2013 (Aout). Pii : S1388-2457(13)00979-6. Doi : 10.1016/j.clinph.2013.08.001. [Epub ahead of print]
Amicalement,
Image

Répondre

Retourner vers « Informations »