[CH]Nette hausse des couts pour les traitements et analyses

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
Pboulanger
Administrateur
Administrateur
Messages : 4740
Enregistré le : 02 févr. 2010 18:41
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
    Windows 8.1 Firefox
Genre :
Zodiaque : Lion
Âge : 61
Contact :
France

[CH]Nette hausse des couts pour les traitements et analyses

Message par Pboulanger » 21 mars 2014 09:52

:hi:

Lu sur le site news.admin.ch cette information de l'Office fédéral des assurances sociales https://www.news.admin.ch/message/index ... g-id=52349" onclick="window.open(this.href);return false;
Nette hausse des coûts pour les traitements médicaux et les analyses de laboratoire
Berne, 20.03.2014 - En 2013, les coûts des prestations remboursées par l'assurance obligatoire des soins ont augmenté de 6,7 % par rapport à 2012. Si l'on exclut le secteur hospitalier stationnaire, dans lequel le passage aux forfaits par cas a entraîné des retards de facturation, la croissance s'élève à 4,3 %. Les coûts ont augmenté principalement pour les traitements médicaux en cabinet, les analyses de laboratoire, la physiothérapie et les soins à domicile.

Par rapport à l'année précédente, les coûts pris en charge par l'assurance obligatoire des soins ont de nouveau augmenté en 2013. L'augmentation totale (prestations brutes par personne) s'élève à 6,7 %. C'est ce que révèle le monitoring de l'évolution des coûts de l'assurance-maladie, réalisé par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Si l'on exclut le secteur hospitalier stationnaire, la croissance atteint 4,3 %.

Selon le monitoring, les coûts du domaine hospitalier stationnaire ont augmenté de 14,7 % l'an dernier. Deux raisons, notamment, expliquent cette hausse exceptionnelle : d'une part, le passage aux forfaits par cas au début de 2012 a entraîné des retards dans la facturation. Les factures en retard ont été honorées en 2013. D'autre part, la participation aux coûts des traitements diffère encore d'un canton à l'autre. Ainsi, moins la part assumée par un canton est élevée, plus la prise en charge par l'AOS est importante. Pour ces raisons, il n'est guère possible pour le moment d'émettre de commentaires fiables sur l'évolution des coûts dans le secteur hospitalier stationnaire.

Les coûts des traitements médicaux en cabinet ont également connu une nette hausse. En 2013, ils ont augmenté de 6,6 % par rapport à l'année précédente ; en 2012, l'évolution était de +3,4 % par personne. Cette augmentation s'explique principalement par le fait que la limitation des admissions a été levée début 2012 et est à nouveau entrée en vigueur en été 2013 seulement. L'OFSP et le Département fédéral de l'intérieur (DFI) collaborent actuellement avec les partenaires du secteur de la santé afin de trouver une solution pour gérer les admissions à long terme.

Les coûts des laboratoires ont également augmenté. Leur croissance s'élève à 7,8 % pour les analyses effectuées dans les cabinets médicaux et à 7,3 % pour les analyses de laboratoires. La hausse est toutefois plus modérée en physiothérapie (5,8 %) et pour les soins à domicile (5,4 %).

Enfin, certains secteurs ont connu une hausse inférieure à la moyenne : 2,7 % pour les médicaments remis par des médecins, 4,0 % pour le domaine hospitalier ambulatoire et 0,7 % pour les pharmacies. Quant aux établissements médico-sociaux, ils ont vu leurs coûts baisser en 2013 de 1,2 % par rapport à 2012.
Amicalement,
Image

Répondre

Retourner vers « Informations »