MG oculaire : Recommandations des Sociétes de Neurologies

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Auteur du sujet
Pboulanger
Administrateur
Administrateur
Messages : 4643
Inscription : 02 févr. 2010 18:41
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
    Windows 8.1 Firefox
Sexe :
Résidence : France
Zodiaque : Lion
Âge : 60
Contact :

MG oculaire : Recommandations des Sociétes de Neurologies

Message par Pboulanger » 01 juin 2014 16:36

:hi:

Lu sur la news letter de l'institut de Myologie http://www.institut-myologie.org/ewb_pa ... t=2#result" onclick="window.open(this.href);return false;
16/05/2014 - Myasthénie oculaire : des recommandations de la fédération européenne des sociétés de neurologie concernant la prise en charge

La myasthénie auto-immune est une des maladies neuromusculaires les plus fréquentes à l’âge adulte. Du fait d’un dérèglement du système immunitaire, des auto-anticorps dirigés contre un des éléments de la jonction neuromusculaire ont une action délétère. La myasthénie se traduit par des paralysies fluctuantes tout particulièrement au niveau des muscles oculaires. Le traitement repose sur l’administration régulière d’anticholinestérasiques et, le cas échéant, sur des thérapeutiques immunosuppressives. Au sein de cet arsenal, les indications et le bénéfice de la thymectomie restent discutés.
Dans un article publié en janvier 2014, plusieurs spécialistes mandatés par la fédération européenne des sociétés de neurologie (EFNS) ont entrepris une méta-analyse critique de la littérature médicale (articles indexés dans Medline, revues Cochrane,…) sur le traitement des myasthénies oculaires (la forme la plus fréquente de la maladie) uniquement. En fonction des niveaux de preuve, les auteurs aboutissent à des recommandations dont la portée est variable. Les objectifs du traitement sont de diminuer les symptômes, d’éviter la généralisation de la myasthénie et tout cela avec le minimum d’effets secondaires. La pyridostigmine est ainsi considérée comme le traitement de première intention. En cas d’échec, la prescription de corticoïdes un jour sur deux devient utile. En cas d’échec ou de cortico-dépendance, l’azathioprine (Imurel®) est recommandé. La thymectomie est toutefois plus discutée, les signataires proposant d’y avoir recours qu’en cas de thymome avéré seulement.

EFNS/ENS Guidelines for the treatment of ocular myasthenia.
Kerty E1, Elsais A, Argov Z, Evoli A, Gilhus NE.
Eur J Neurol., 2014 (Mai).21(5) : 687-93. Doi : 10.1111/ene.12359. Epub 2014 Jan 28.
Amicalement,
Image

Répondre

Revenir vers « Informations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité