La thymectomie répétitive utile pour les MG refractaires ?

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
Pboulanger
Administrateur
Administrateur
Messages : 4743
Enregistré le : 02 févr. 2010 18:41
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
    Windows 8.1 Firefox
Genre :
Zodiaque : Lion
Âge : 61
Contact :
France

La thymectomie répétitive utile pour les MG refractaires ?

Message par Pboulanger » 12 juin 2014 00:17

:hi:

Lu sur la newletter de l'institut de myologie http://www.institut-myologie.org/ewb_pa ... t=2#result" onclick="window.open(this.href);return false;
16/05/2014 - La thymectomie répétitive utile pour les formes de myasthénie autoimmune réfractaire ?

La myasthénie auto-immune est une des maladies neuromusculaires les plus fréquentes à l’âge adulte.

Du fait d’un dérèglement du système immunitaire, des auto-anticorps dirigés contre un des éléments de la jonction neuromusculaire ont une action délétère.
La myasthénie se traduit par des paralysies fluctuantes avec un fort tropisme oculaire. Le traitement repose sur l’administration régulière d’anticholinestérasiques et, le cas échéant, sur des thérapeutiques immunosuppressives.
Au sein de cet arsenal, les indications et le bénéfice de la thymectomie restent discutés, a fortiori s’il s’agit d’une ré-intervention.

Dans un article publié en décembre 2013, un binôme sino-anglais de cliniciens a réalisé une analyse systémique de 179 articles de la littérature qui portaient sur l’intérêt d’un deuxième geste chirurgical dans les cas de myasthénie résistante aux traitements standards. Dans la très grande majorité des cas, il s’agissait d’études sur des petites cohortes de patients et sans randomisation ni groupes témoins, avec en conséquence une valeur limitée.
En termes de morbi-mortalité, le geste lui-même a entrainé très peu de complications (blessure accidentelle d’un tronc veineux, crise myasthénique au décours,…) surtout s’il était conduit par voie transcervicale.
Si les cas de rémission post-opératoire restent rares, deux tiers des patients se disent cliniquement améliorés après l’intervention.

Reste, d’après les auteurs, à bien déterminer les indications de cette réintervention, l’imagerie du résidu thymique étant parfois prise en défaut.

Does repeat thymectomy improve symptoms in patients with refractory myasthenia gravis?
Ng JK1, Ng CS, Underwood MJ, Lau KK.
Interact Cardiovasc Thorac Surg., 2014 (Mar).18(3) : 376-80. Doi : 10.1093/icvts/ivt493. Epub 2013 Dec 12.
Amicalement,
Image

Répondre

Retourner vers « Informations »