L’auto-anticorps anti-cortactine dans la myasthénie

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Auteur du sujet
PBoulanger
Administrateur
Administrateur
Messages : 4492
Inscription : 02 févr. 2010 18:41
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
    Windows 8.1 Firefox
Sexe :
Résidence : France
Zodiaque : Lion
Âge : 60
Contact :

L’auto-anticorps anti-cortactine dans la myasthénie

Message par PBoulanger » 09 nov. 2014 11:47

:hi:

Lu sur le site de l'institut de Myologie http://www.institut-myologie.org/ewb_pa ... d17889b3b7" onclick="window.open(this.href);return false;
06/11/2014 - L’auto-anticorps anti-cortactine dans la myasthénie et les myosites

Deux articles rapportent l’identification d’un auto-anticorps dirigé contre la cortactine dans la myasthénie et dans les myosites.

Deux équipes ont mis en évidence, par deux approches différentes, des auto-anticorps dirigés contre la cortactine dans la myasthénie et dans les myosites. La cortactine est une protéine qui se lie à l’actine et qui lui permet de s’assembler pour former des filaments. Elle est localisée au niveau de la jonction neuromusculaire et est impliquée dans le regroupement des récepteurs à l’acétylcholine.

Dans la première étude publiée fin août 2014, une équipe espagnole a décrit un nouvel auto-anticorps dirigé contre la cortactine dans les myosites. L’analyse du sérum de 162 personnes atteintes de myosites a mis en évidence la présence d’auto-anticorps contre la cortactine chez 26% des personnes atteintes de myopathie nécrosante, 20% de celles atteintes de polymyosites et 7,6% de celles atteintes de dermatomyosite. Aucun auto-anticorps anti-cortactine n’a été retrouvé dans le sérum de 4 personnes atteintes de myosite à corps d’inclusion.

Dans la seconde étude publiée en septembre 2014, une collaboration espagnole, néerlandaise et américaine a identifié des auto-anticorps anti-cortactine dans la myasthénie auto-immune. L’analyse du sérum de 91 personnes atteintes de myasthénie seronégative (chez qui on ne retrouve pas d’auto-anticorps anti-RACh, anti-Musk ou anti-LRP4) a montré que 19,7% de ces personnes présentaient des auto-anticorps anticortactine. Cette proportion n’atteint que 4,8 % chez les 103 personnes séropositives aux auto-anticorps anti-RACh, anti-Musk ou anti-LRP4.


Identification of a novel myositis-associated antibody directed against cortactin.
Labrador-Horrillo M, Martínez MA, Selva-O'Callaghan A, Trallero-Araguás E, Grau-Junyent JM, Vilardell-Tarrés M, Juarez C.
Autoimmun Rev., 2014 (Août). Pii : S1568-9972(14)00182-7. Doi : 10.1016/j.autrev.2014.08.038. [Epub ahead of print]

Cortactin autoantibodies in myasthenia gravis.
Gallardo E, Martínez-Hernández E, Titulaer MJ, Huijbers MG, Martínez MA, Ramos A, Querol L, Díaz-Manera J, Rojas-García R, Hayworth CR, Verschuuren JJ, Balice-Gordon R, Dalmau J, Illa I
Autoimmun Rev., 2014 (Sept). Pii : S1568-9972(14)00183-9. Doi : 10.1016/j.autrev.2014.08.039. [Epub ahead of print].

Cortactin: A new target in autoimmune myositis and Myasthenia Gravis.
Berrih-Aknin S.
Autoimmun Rev., 2014 (Août). Pii : S1568-9972(14)00181-5. Doi : 10.1016/j.autrev.2014.08.037. [Epub ahead of print]
Amicalement,
Image

Répondre

Revenir vers « Informations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité