MG et planing famillial : comment les femmes se décident ..

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
Pboulanger
Administrateur
Administrateur
Messages : 4841
Enregistré le : 02 févr. 2010 18:41
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
    Windows 8.1 Firefox
Genre :
Zodiaque : Lion
Âge : 61
Contact :
France

MG et planing famillial : comment les femmes se décident ..

Message par Pboulanger » 19 juin 2015 09:13

:hi:

Lu sur willey on line http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1 ... avedsearch" onclick="window.open(this.href);return false; cette communication intitulée
"Impact of myasthenia gravis on family planning: How do women with myasthenia gravis decide and why ? "

Il s'agit là des résultats d'une enquête statistique publiée dans MUSCLE & NERVE de juin 2015...
Impact of myasthenia gravis on family planning: How do women with myasthenia gravis decide and why ?
Stephanie Ohlraun MSc1, Sarah Hoffmann MD1,2, Juliane Klehmet MD1,2, Siegfried Kohler MD1,2, Ulrike Grittner PhD3,4, Alice Schneider MSc3, Peter U. Heuschmann MD5,6 andAndreas Meisel MD1,2,3,*
Article first published online: 18 JUN 2015
DOI: 10.1002/mus.24556

ABSTRACT
  • Introduction:
    We analyzed the impact of myasthenia gravis (MG) on decision-making in family planning by women with the disease.
  • Methods:
    In a cross-sectional, anonymous survey, a standardized questionnaire was sent or handed out to 1,637 women with MG.
  • Results:
    In total, 801 questionnaires were eligible for analysis. Over fifty percent of the patients had abstained from having children due to MG. The concern mentioned most often was the possible influence of MG medication on the unborn child (87.1%). Spouses/partners (91.8%) and MG treating physicians (82.9%) were the most important persons involved in the decision-making process. Higher age and personal experience of intensive-care treatment for MG were independently associated with the decision to abstain from having children. Lower level of knowledge was independently associated with the probability of discouraging other MG patients from having children.
  • Conclusions:
    Women with MG need specific guidance about family planning issues, which may lead to lower rates of voluntary childlessness. On the basis of our data, more specific hypotheses can be generated that require prospective investigation.
Muscle Nerve, 2015
et notre modeste traduction... n'hésitez pas à nous corriger par un E-Mail à association.amis@laposte.net
Impact de la myasthénie grave sur la planification familiale: Comment les femmes atteints de myasthénie décident et pourquoi ?
Stephanie Ohlraun MSc1, Sarah Hoffmann MD1,2, Juliane Klehmet MD1,2, Siegfried Kohler MD1,2, Ulrike Grittner PhD3,4, Alice Schneider MSc3, Peter U. Heuschmann MD5,6 andAndreas Meisel MD1,2,3,*
Article first published online: 18 JUN 2015
DOI: 10.1002/mus.24556

Résumé
  • Introduction :
    Nous avons analysé l'impact de la myasthénie grave (MG) sur la prise de décision dans la planification familiale par les femmes malades.
  • Méthodes :
    Dans un sondage transversal anonyme, un questionnaire standardisé a été envoyé ou remis à 1637 femmes avec une MG.
  • Résultats :
    Au total, 801 questionnaires étaient éligibles pour l'analyse. Plus de cinquante pour cent des patientes s'étaient abstenues d'avoir des enfants en raison de la MG. La préoccupation la plus souvent mentionnée était l'influence possible des médicament pour la MG sur l'enfant à naître (87,1%).Les Conjoints / partenaires (91,8%) et les médecins traitants mg (82,9%) étaient les personnes les plus importantes impliquées dans le processus de prise de décision.
    L'age et l'expérience personnelle du traitement de soins intensifs pour la MG étaient associés indépendamment à la décision de s'abstenir d'avoir des enfants. Le faible niveau des connaissances était associé indépendamment à la probabilité de décourager les autres patientes MG d'avoir des enfants.
  • Conclusions :
    Les femmes souffrant de MG ont besoin de conseils spécifiques sur les questions de planification familiale, ce qui peut conduire à des taux inférieurs d'infécondité volontaire. Sur la base de nos données, des hypothèses plus spécifiques peuvent être générés qui exigent une enquête prospective.
Muscle Nerve 2015
Amicalement,
Image

Répondre

Retourner vers « Informations »