MGA : retour d’expérience sur le traitement chirurgical du ptosis en Angleterre !

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
Pboulanger
Administrateur
Administrateur
Messages : 4716
Enregistré le : 02 févr. 2010 18:41
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
    Windows 8.1 Firefox
Genre :
Zodiaque : Lion
Âge : 61
Contact :
France

MGA : retour d’expérience sur le traitement chirurgical du ptosis en Angleterre !

Message par Pboulanger » 10 août 2015 12:24

:hi:

Lu sur le site de l'institut de myologie http://www.institut-myologie.org/2015/0 ... entes-a-l/
Myasthénie auto-immune : un retour d’expérience sur le traitement chirurgical du ptosis en Angleterre
23 juillet 2015

Brit Journ Ophtalmo-July15

La myasthénie auto-immune est une des maladies neuromusculaires les plus fréquentes à l’âge adulte. Du fait d’un dérèglement du système immunitaire, les auto-anticorps sont dirigés contre un des composants de la jonction neuromusculaire. Ceux-ci ont une action délétère sur la transmission de l’influx nerveux avec comme conséquence des paralysies à caractère fluctuant et à fort tropisme oculaire, comme la ptose palpébrale. Les présentations cliniques sont parfois moins typiques avec le risque, non négligeable, d’une errance diagnostique pendant plusieurs mois ou années. Le traitement repose sur l’administration régulière d’inhibiteurs de l’anticholinestérase et, le cas échéant, sur des thérapeutiques immunosuppressives. La place de la thymectomie dans l’arsenal thérapeutique reste discutée.

Dans un article paru en juillet 2015, un groupe de chercheurs anglosaxons composé de chirurgiens esthétiques et d’ophtalmologistes rapporte son expérience dans la prise en charge chirurgicale du ptosis. Les dossiers de 30 personnes atteintes de formes diverses de myasthénie auto-immune, dont 13 avaient une forme généralisée, ont été étudiés à titre rétrospectif. Trente-huit ptosis ont été opérés en moyenne vers l’âge de 62 ans. Dans près d’un tiers des cas, une deuxième intervention s’est avérée nécessaire un an et demi après en moyenne. On notera que les données cliniques et biologiques concernant la myasthénie étaient, dans l’ensemble, assez pauvres.

En conclusion, la chirurgie du ptosis myasthénique s’avère une option à toujours discuter mais avec des résultats qui restent mitigés.

Blepharoptosis surgery in patients with myasthenia gravis.
Litwin AS, Patel B, McNab AA, McCann JD, Leatherbarrow B, Malhotra R.
Br J Ophthalmol. 2015 (Jul). 99(7) : 899-902.
Amicalement,
Image

Répondre

Retourner vers « Informations »