[CH]L'an prochain, les primes d'assurance-maladie augmenteront de 4 % en moyenne

Rubrique ouverte à tous en lecture seule.
POUR ACCEDER AUX NOMBREUX AUTRES FORUMS IL EST NECESSAIRE DE S'INSCRIRE (fonction M'enregistrer en haut à droite de l'écran).
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Auteur du sujet
Pboulanger
Administrateur
Administrateur
Messages : 4563
Inscription : 02 févr. 2010 18:41
Localisation : La Chapelle en Serval F-60520
    Windows 8.1 Firefox
Sexe :
Résidence : France
Zodiaque : Lion
Âge : 60
Contact :

[CH]L'an prochain, les primes d'assurance-maladie augmenteront de 4 % en moyenne

Message par Pboulanger » 25 sept. 2015 11:32

:hi:

Lu sur news.admin.ch https://www.news.admin.ch/message/index ... g-id=58867
L'an prochain, les primes d'assurance-maladie augmenteront de 4 % en moyenne
Berne, 24.09.2015 - En 2016, la prime standard de l'assurance obligatoire des soins augmentera de 4 % en moyenne. Pour chaque assuré, cela correspond à des coûts supplémentaires de 16 frs 30 par mois. Selon le canton, l'augmentation sera comprise entre 2,2 et 8,2 %. Les primes pour enfants augmenteront en moyenne de 3,9 % et celles pour les jeunes adultes de 3,6 %.

Dans dix cantons (AI, BE, BS, GL, OW, SG, TG, UR, ZG, ZH), les adaptations moyennes de la prime standard seront inférieures à 4 %. Dans onze cantons (AG, BL, FR, GE, GR, LU, SH, SZ, TI, VD, VS), l'augmentation se situera entre 4 et 5 %. Dans les cinq cantons restants (AR, JU, NE, NW, SO), elle sera supérieure à 5 %. Le canton de Neuchâtel enregistre la hausse la plus forte (8,2 % en moyenne) et le canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures la plus faible (2,2 %). Les primes pour enfants augmenteront en moyenne de 3,9 % et celles pour les jeunes adultes (entre 19 et 25 ans) de 3,6 %.

Depuis l'entrée en vigueur de la loi sur l'assurance-maladie en 1996, la prime standard a connu une hausse annuelle de 4,6 % en moyenne ; au cours des dix dernières années, cette hausse était de 3,4 %. La prime standard désigne l'assurance de base pour adulte avec une franchise de 300 francs, couverture accidents incluse.

Les primes fixées pour les modèles impliquant un choix limité de fournisseurs de prestations (p. ex., modèle HMO ou « médecin de famille ») connaîtront une hausse supérieure à la moyenne. Les rabais accordés pour ces modèles doivent refléter les économies réalisées grâce à ce choix limité et non parce que ces modèles ont été choisis par un grand nombre d'assurés en bonne santé. Les assureurs-maladie avaient trois ans, soit jusqu'en 2016, pour adapter leurs rabais en conséquence.

Plusieurs projets visent à contrer la hausse constante des coûts. Par exemple, depuis juillet 2013, les cantons ont à nouveau la possibilité de gérer les admissions pour les médecins travaillant dans le domaine ambulatoire. La solution à long terme prévue par le Conseil fédéral permettra aux cantons de prendre des mesures pour remédier à une insuffisance ou à un excès d'offres sur leur territoire.


Des mesures ont déjà été prises pour faire diminuer les dépenses dans le domaine des médicaments. De 2012 à 2014, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a fait baisser le prix de près de 1500 médicaments, permettant ainsi d'économiser plus de 600 millions de francs par an. Au début de l'année prochaine, l'OFSP procédera au prochain réexamen des prix. Il est également prévu de réaliser des économies pour les génériques, par exemple en introduisant des prix de référence.

Il faut de plus réduire les incitations menant à des traitements inutiles ou inefficaces et continuer à améliorer la qualité des soins médicaux, ceci pour éviter des complications et des traitements supplémentaires onéreux. Enfin, le dossier électronique du patient et la vérification plus systématique de l'efficacité des prestations médicales, de leur adéquation et de leur économicité, sont d'autres projets ayant un effet positif sur les coûts de la santé.



Devoir d'informer les assurés

Les caisses-maladie ont jusqu'à la fin octobre pour informer leurs assurés du montant de leurs primes pour l'année prochaine et, le cas échéant, du supplément unique qu'elles prélèveront via les primes. Les assurés peuvent ensuite résilier leur assurance maladie de base ou choisir une autre forme d'assurance jusqu'à fin novembre. Les assureurs-maladie doivent accepter chaque personne dans l'assurance obligatoire des soins et tout le monde est tenu de s'assurer. Pour que la résiliation soit acceptée, l'assureur actuel doit avoir reçu une confirmation du nouvel assureur qu'il assure la personne sans interruption de la couverture d'assurance.

Informations pour les assurés

Le site http://www.priminfo.ch met à la disposition du public un calculateur de primes. Toutes les primes de l'assurance de base des assureurs-maladie approuvées par l'OFSP pour 2016 y figurent. Le site recense tous les assureurs-maladie. Les assurés ont la possibilité de sélectionner les primes selon leur montant et de calculer ainsi leur potentiel d'économies. Lorsqu'une personne a trouvé l'assurance qui lui convient, elle peut demander une offre en ligne pour l'assurance de base ou imprimer et envoyer le formulaire approprié à la caisse-maladie concernée. Ce système ne génère aucun frais pour les assureurs-maladie.

Cette année, il est également possible de savoir quels assureurs prélèveront le supplément unique en 2016 en consultant le site http://www.priminfo.ch.


L'OFSP a mis en place une ligne téléphonique pour répondre aux questions des assurés. Voici les numéros pour les trois langues officielles :

français : 058 464 88 02 ; allemand : 058 464 88 01 ; italien : 058 464 88 03.

Adresse pour l'envoi de questions:
OFSP, tél. 058 462 95 05 ou media@bag.admin.ch

Auteur:

Département fédéral de l'intérieur
Internet: http://www.edi.admin.ch
Office fédéral de la santé publique
Internet: http://www.bag.admin.ch
Amicalement,
Image

Répondre

Revenir vers « Informations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité